Publié dans Mon aventure tricot

L’éphéméride du tricot #27 – Les nopes

Bonjour les tricoteurs ! Aujourd’hui, je suis d’humeur printanière et j’ai testé pour vous les nopes (parfois écrit « noppes ») !

Les nopes, qu’est-ce que c’est ?

Les nopes (parfois aussi orthographié « noppes« ) sont également appelées « bobbles » en anglais et « mouches » en bon français (en tout cas, c’est comme ça que les appelle ma grand-mère).

Elles forment une petite boule ou bouton sur l’ouvrage, donnant du relief et de la fantaisie. Elles sont idéales pour égayer toutes sortes de projets : bonnets, écharpes, pulls, housses de coussins, j’en passe et des meilleures.

Ma grand-mère en mettait souvent sur nos pulls quand nous étions enfants car elles ont l’avantage d’agrémenter simplement et sobrement (enfin, comme vous allez le voir, cela dépend) un ouvrage simple.

Et aussi bizarre que cela puisse paraître, avant aujourd’hui, je n’avais jamais essayé d’en tricoter ! Mais c’est maintenant chose faite, dans ma check-list et bientôt dans la vôtre.

 

Les nopes, comment procéder ?

J’ai regardé un certain nombre de tutos et il y a pas mal de manières différentes de tricoter une nope. Alors en premier lieu, j’ai éliminé les techniques qui préconisent de tricoter les nopes à part et de les coudre après sur l’ouvrage terminé. Plusieurs raisons à cela :

  1. Je n’aime pas coudre des trucs à la fin, je n’allais pas m’en rajouter non plus !
  2. Je trouve qu’il est plus agréable de tout tricoter d’un coup et de voir l’ouvrage avancer avec son vrai « visage » au fur et à mesure.
  3. Je voulais vraiment apprendre à faire ça « à l’ancienne ».

Au final, j’ai retenu 2 techniques assez similaires. La première donne une nope plus discrète et la deuxième, une nope bien rebondie.

Dans les deux cas, il s’agit de tricoter plusieurs fois dans la même maille, je vous explique tout juste là.

La nope, première technique :

Lorsque vous êtes arrivé au moment de faire une nope, voici comment faire :

  • Tricotez la maille endroit mais en laissant le brin de l’aiguille gauche sur l’aiguille gauche. En fait, c’est comme si vous ne finissiez pas de tricoter votre maille. Vous avez ainsi créé une maille de plus.
  • Ensuite, toujours dans cette même maille, c’est-à-dire en gardant bien le brin sur l’aiguille gauche, faites un jeté, une maille endroit, un jeté, une maille endroit. Vous vous retrouvez donc avec 5 mailles supplémentaires.
  • Ne tricotez pas les mailles suivantes : vous allez à présent travailler uniquement sur ces 5 mailles que vous venez de créer. Tournez le travail et tricotez les 5 mailles à l’envers.
  • Tournez à nouveau le travail et tricotez ces 5 mailles à l’endroit.
  • Tournez encore le travail et 2 fois 2 mailles ensemble envers.
  • Tournez le travail et faites un surjet double.
  • Vous n’avez plus qu’à terminer votre rang tranquillement – ou à le continuer jusqu’à la prochaine nope si vous vouliez en faire plusieurs !
  • Pour faire un jeté : il vous suffit d’enrouler le fil autour de l’aiguille droite pour créer une nouvelle maille.
  • Pour tricoter 2 mailles ensemble : tout simplement, au lieu de saisir le brin de la première maille de l’aiguille gauche, saisissez les brins des 2 premières mailles et tricotez-les comme une seule maille
  • Pour faire un surjet double : glissez la première maille de l’aiguille gauche sur l’aiguille droite sans la tricoter, tricotez ensemble les 2 mailles suivantes, rabattez la maille glissée sur la maille obtenue.

La nope, deuxième technique :

Lorsque vous êtes arrivé au moment de faire une nope, voici comment faire :

  • Tricotez la maille endroit mais en laissant le brin de l’aiguille gauche sur l’aiguille gauche. En fait, c’est comme si vous ne finissiez pas de tricoter votre maille. Vous avez ainsi créé une maille de plus.
  • Ensuite, toujours dans cette même maille, c’est-à-dire en gardant bien le brin sur l’aiguille gauche, faites un jeté, une maille endroit, un jeté, une maille endroit. Vous vous retrouvez donc avec 5 mailles supplémentaires.
  • Ne tricotez pas les mailles suivantes : vous allez à présent travailler uniquement sur ces 5 mailles que vous venez de créer. Tournez le travail et tricotez les 5 mailles à l’envers.
  • Tournez à nouveau le travail et tricotez ces 5 mailles à l’endroit.
  • Tournez le travail et tricotez ces 5 mailles à l’envers.
  • Tournez le travail et tricotez ces 5 mailles à l’endroit.
  • Sans tourner le travail, rabattez 5 fois la deuxième maille de l’aiguille droite sur la première maille de cette aiguille.
  • Vous n’avez plus qu’à terminer votre rang tranquillement – ou à le continuer jusqu’à la prochaine nope si vous vouliez en faire plusieurs !

Ces deux techniques ne sont pas très différentes en soi, à vous de choisir celle que vous préférez.

Petite variante :

Que vous utilisiez la première ou la deuxième technique, vous pouvez faire des nopes d’une couleur différente du reste de l’ouvrage. Pour cela, il vous suffit juste de tricoter votre nope avec un fil de la couleur de votre choix et, une fois la nope terminée et avant de continuer votre rang, de couper ce fil de couleur. Vous n’aurez plus qu’à rentrer les fils sur l’envers du travail lorsque vous aurez fini.

Et là, pas de règle, vous pouvez utiliser une, deux, trois ou une infinité de couleurs ! Très sympa si vous voulez que votre ouvrage semble parsemé de Smarties (c’est l’impression que ça me donne, mais peut-être est-ce parce que je suis ne gourmande).

 

Les nopes, l’échantillon :

Cette semaine, j’ai bien entendu tricoté un échantillon de nopes (avec les deux techniques présentées et avec une couleur différente). De bas en haut, vous trouverez donc : la première techniquela deuxième technique, et des nopes de couleur différente, tricotées avec la deuxième technique. C’est une première donc un peu d’indulgence 😉

J’ai choisi pour cet échantillon le fil Paradou de chez Bergère de France, coloris Floral. Les nopes de couleur sont quant à elles tricotées en Câline, coloris Charlotte.

 

 

Voilà, bonne fin de week-end à tous et à la semaine prochaine pour un nouveau point de tricot !

Publicités

3 commentaires sur « L’éphéméride du tricot #27 – Les nopes »

  1. Merci pour ce rappel concernant les noppes, c’est vrai qu’on n’en voit plus, et même dans ma jeunesse je n’en ai pas vu souvent, mais çà a son charme sur certains ouvrages, j’en voyais plus facilement dans les tricot au crochet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s